permis hauturier

Pour les Fêtes de fin d'année PROMO - 30 %
PERMIS CÔTIER OU FLUVIAL
Inscription avant le 31 décembre 2022

Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > communiquer en mer un lien essentiel, le CRR en question, la licence: recommandée et obligatoir !

communiquer en mer un lien essentiel, le CRR en question, la licence: recommandée et obligatoir !

Le 04 novembre 2019

P0lfff4i06IP0lfff4i06I

LE CRR EN QUESTION

TOUS radiotéléphonistes

Téléphoner en mer est à la portée de tous. Et, à l’image de l’Appel sélectif numérique-ASN-, les procédures de sécurité se sont considérablement simplifiées tout en conservant leur efficacité. Sans permis aucun, n’hésitez plus à téléphoner. Une des dernières contraintes de la radiotéléphonie vient de disparaître. Il n’est plus nécessaire de détenir un permis, le CRR, pour se servir d’une VHF dans la limite des eaux territoriales française. Le plaisancier devient dorénavant plus responsable et demeure plus que jamais le seul juge dès sa compétence et de sa propre sécurité.

LE CRR INUTILE DANS LES EAUX FRANÇAISE !

Sous la présidence de Gérard d’Aboville, le conseil supérieur de la navigation de plaisance a donc proposé l’abrogation du CRR, le permis qui autorise l’utilisation d’un émetteur radio maritime VHF installé à bord et dûment enregistré. Mais, car il y a un « mais », cette exemption n’est valable qu’à l’intérieur des eaux territoriales, c’est-–à-dire, jusqu’à 12 milles des côtes française, et serait limitée aux seules VHF mobiles. Mais en navigation au-delà des 6 milles donc en zone hauturière, un moyen de communication étant obligatoire à bord du navire, le CRR sera donc obligatoire également.

LA LICENCE : RECOMMANDÉE ET OBLIGATOIRE !

La licence, délivrée par l’ANFR, (l’Agence Nationale des Fréquences,) est liée à l’acquisition d’une VHF (elle est déclarative au moment de l’achat du matériel) et permet son exploitation en bénéficiant d’une identification codée et d’un numéro MMSI, le numéro de sécurité distinguant la VHF ASN d’une VHF « normale »